Festival Womaaf : Le Burkina Faso accueille la 3e édition du 8 au 10 novembre 2018

Le comité d’organisation du World music and african art festival (Womaaf), a animé une conférence de presse, ce mardi 31 juillet 2018, sur la 3e édition de ce grand rendez-vous culturel qui se tiendra du 8 au 10 novembre 2018, à Ouagadougou. La présidente-fondatrice du festival, Elise Dintchen-Coucke, a présidé la séance.

Festival Womaaf : Le Burkina Faso accueille la 3e édition du 8 au 10 novembre 2018Du 8 au 10 novembre 2018 à la Place de la nation de Ouagadougou, va se tenir la 3e édition du World music and african art festival (Womaaf). L’information a été donnée par les organisateurs de ce festival, au cours d’un tête-à-tête avec les Hommes de médias.
Pour cette 3e édition, la présidente-fondatrice du Womaaf a indiqué que le Cameroun et le Maroc seront les pays invités d’honneur. Placé sous le thème « Ensemble, célébrons les relations culturelles entre le Burkina Faso et le Maroc », cette édition est placée sous la présidence du ministre burkinabè en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango.

A en croire les conférenciers, le festival international panafricain Womaaf vise plusieurs objectifs dont entre autres la valorisation des savoir-être et des savoir-faire des artistes et artisans d’Afrique, la promotion du métissage musical et artistique entre les artistes et l’ouverture des populations du Maroc et du monde aux richesses culturelles et artistiques de l’Afrique subsaharienne. 
Pour le coordonnateur du festival au Burkina, par ailleurs représentant des Organisations de la société civile (OSC), Inoussa Samandoulougou, Womaaf est une occasion d’exporter la musique africaine en général et burkinabè en particulier, au Maghreb.

Activités prévues

Au cours de cette conférence de presse, le comité d’organisation a déroulé le menu de la 3e édition de ce festival. Au programme : 19 concerts gratuits d’artistes du Burkina, du Cameroun, du Maroc et de dix autres pays invités, des expositions d’art plastique contemporain et traditionnel , des défilés de mode , des lectures de contes , des activités autour de la gastronomie et une soirée en l’honneur des autorités traditionnelles marocaines, burkinabè et camerounaises.

Selon le directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA), Wahabou Bara, plusieurs conférences de haut niveau animées par des experts vont se tenir au Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel (Cenasa) de Ouagadougou. Les thématiques vont porter sur la culture en Afrique.

Il faut rappeler que le World music and african art festival (Womaaf) ou en français « Festival international des musiques du monde et des arts d’Afrique », est un rendez-vous de la culture qui a lieu chaque année au Maroc et/ou dans un pays hôte de l’Afrique subsaharienne. 
Ce festival a été fondé en 2016 par Elise Dintchen-Coucke, une franco-canadienne d’origine camerounaise. Vivant actuellement à Tanger, au Maroc, elle est la présidente de la Fondation marocaine éponyme, pour la promotion des arts, cultures et musiques d’Afrique.

Cryspin Masneang Laoundiki
Source LeFaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *